Star Wars : La saga qui a changé le cinéma

Star Wars a complètement révolutionné les technologies du cinéma via son studio d’effets spéciaux ILM.

Tout commence en 1976, lors du tournage de ‘Un nouvel espoir’, en Angleterre et en Tunisie. La petite équipe de George Lucas, Industrial Light & Magic (ILM), avait conçu une caméra installée sur une grue motorisée pouvant se déplacer sur un travelling. C’est ce qu’il utilise pour réaliser des duels aériens très réalistes.

 

La révolution commence

Le public a immédiatement été séduit par les effets spéciaux de ‘Star Wars, Un nouvel espoir’. ILM décroche son premier Oscar via sa caméra Dykstraflex. Le studio est fortement sollicité par les majors et profite de cette occasion pour trouver des investissements permettant d’élaborer de nouvelles méthodes de tournage. À cause des limites de la pellicule 35 mm, il invente ensuite le go-motion.

 

L’arrivée de la 3D

Dans le tournage de ‘Le retour du Jedi’ en 1983, le studio met en scène des vaisseaux en plein combat. Mais constatant les difficultés de la réalisation avec les vieux équipements, il décide ainsi de fabriquer des logiciels et ordinateurs dédiés au cinéma. L’équipe appelée Pixar réussit des effets spéciaux inédits et réalise le premier personnage 3D.

 

La révolution dans le son

En 1980, Georges Lucas n’est pas satisfait de la sonorité médiocre proposée dans certaines salles. Il veut trouver une solution à ce problème. Son studio invente alors les salles de mixage du département ‘Skywalker Sound’ qui crée le son THX. Celui-ci consistait à cacher plusieurs haut-parleurs derrière l’écran et dans la salle. Avec son divorce, Georges Lucas vend Pixar à Steve Jobs.

 

L’avènement du numérique

Les tireuses optiques ne favorisant pas la création d’images 3D réalistes, Georges Lucas veut les abandonner. ILM conçoit donc des logiciels permettant de réaliser des images 3D qui seront entre autres utilisés sur Terminator 2, Willow, Abyss…

Par la suite, Lucasfilm crée Editdroïd. C’est le premier outil de montage virtuel. Il a notamment permis de créer des images 3D hyperréalistes dans Jurassic Park.

 

La 3D relief

Après le succès des films HD, George Lucas veut désormais s’attaquer aux pirates qui filment en douce les projections. De ce fait, il soutient la 3D relief. Si quelqu’un filmait en salle, il ne bénéficie que d’un rendu flou. Cette conversion de la 3D vers la 3D relief a été rendue possible par Pascal Pinteau.