Sofica, une solution de placement d’argent dans le cinéma

Les SOFICA font parties des moyens les plus utilisés en matière de financement dans le secteur du cinéma. S’adressant essentiellement aux particuliers, ces investisseurs offrent des services de choix.

Depuis leur création, le 11 juillet 1885, les SOFICA ou ‘SOciétés de Financement du Cinéma et de l’Audiovisuel’ ont eu pour rôle d’aider les particuliers à réaliser un projet de création d’œuvres issues de la France ou de l’Europe.

L’entreprise attire ses clients à partir de son avantage en matière de taxe. Effectivement, son impôt sur le revenu lui permet de retirer jusqu’à 36% de son investissement, mais avec une moyenne de 18 000 euros pour chaque foyer fiscal, ce qui équivaut à une réduction de 6 480 euros sur une période de un an.

Un contrat de 5 ans minimum

Dans le même concept d’allègement, chaque contrat devra durer au moins cinq ans pour que la réduction soit réellement effective. De plus, cette période a été pensée pour permettre au souscripteur d’engranger les bénéfices de son œuvre, une fois celle-ci diffusée à l’étranger.

Par ailleurs, le concept de ‘contingentement’ déterminera le moment de la fin de la souscription selon les limites fixées par le gouvernement. En ce qui concerne l’année 2015, l’offre des Sofica sera valable jusqu’à l’ouverture du ‘Festival de Cannes’, prévue pour le 23 mai prochain.

Le choix sur son investisseur Sofica

Une petite douzaine d’établissements Sofica ont actuellement l’autorisation du CNC pour leur offre de services. Un filtre permet de sélectionner celles qui financent aussi les programmes télés. Cependant, les recettes ne seront pas assurées dans ce type d’œuvres. Ce que recherche le public se rapporte surtout à son quotidien, comme les événements sociaux, les comédies ou encore les films avec des discussions pertinents. Le plus serait également la présence de grandes personnalités dans le scénario.

Le paramètre principal à prendre en compte est l’accès à une distribution depuis les contrats avec plusieurs opérateurs télévisuels qui se chargeront de faire la promotion sur l’œuvre en question, et qui sont obligés, par la suite à rembourser 50 % des investissements utilisés dans sa réalisation.

En outre, ces investisseurs interviennent uniquement dans des œuvres qui sont en cours. De ce fait, les Sofica prennent soin d’analyser tous les acteurs avec qui ils travaillent avant de conclure le contrat.