Michael Mann décrit la cybercriminalité

Le réalisateur américain, Michael Mann, est considéré comme celui qui a réussi à exposer les vrais problèmes du piratage informatique.

Afin que le film ‘Hacker’ évoque complètement le monde de la cybercriminalité, le réalisateur a été contraint de solliciter Kevin Lee Poulsen. Ceux qui s’intéressent au domaine du piratage informatique reconnaissent sûrement cet ancien pirate informatique converti en auteur. Avec Poulsen et Chris McKinlay, un autre virtuose du piratage informatique, le réalisateur américain a réussi à donner la touche de réalité qu’il fallait au film.

Le piratage informatique dans le cinéma

Les films mettant en avant le cybercrime datent des années 80. Depuis ‘Wargames’ de John Badham en 1983, Hollywood n’a cessé de produire des films du genre comme ‘Traque sur Internet’, ‘Opération Espadon’ ou encore ‘Millénium’. Cela dit, le principal défaut constaté sur ces réalisations était leur crédibilité. En effet, dans ‘Wargames’ par exemple, la mise en scène est particulièrement décevante. De même que le style de piratage proposé dans ‘Millénium’ est peu plausible vis-à-vis de la réalité.

Perfectionniste, Michael Mann résout l’ensemble des problèmes qui ont fait défauts à ces films. Dans ‘Hacker’, il évoque le RAT et la charge active, des termes très utilisés dans le domaine du piratage informatique. Le film met en avant également de la véritable manière de faire circuler le virus dans une machine (à la manière du Stuxnet qui a attaqué les centrifugeuses nucléaires iraniennes: voir le site dédié aux virus et antivirus http://meilleur-antivirus.org). Le seul problème constaté par les nombreux spécialistes de la cybercriminalité conviés à une projection privée est le piratage d’un des agents de la NSA. Selon eux, cette partie était trop simpliste pour être possible.

Les dévastations d’une cyberattaque

Ce qui fait la particularité de ‘Hacker’ est surtout le fait qu’il avance tous les dommages que pourrait causer une attaque cybernétique. En effet, le film décrit notamment les scénarios qui se produiraient au cours d’une cyberattaque : explosion de centrales nucléaires, chamboulement de la bourse, etc. Selon un des experts présents lors de la projection privée, à part le fait que le film met trop en action le chasseur de cybercriminels qui tue trop de gens, il reste cohérent vis-à-vis des cyberattaques qui se passent ou pourraient se passer dans la réalité.