Le Printemps du cinéma : 2,6 millions d’entrées

 

Cette année, la 16e édition qui a eu lieu le 22 au 24 mars, a séduit plus de spectateurs, comparée à celle de l’année dernière. Comme chaque année, le Printemps du cinéma en France rencontre toujours la réussite. Pendant ces trois jours, le coût pour aller au cinéma est de 3,50 euros, soit deux à trois fois moins cher que d’habitude. Les spectateurs ont adoré, surtout le premier jour, car le 22 mars, leur nombre a augmenté de 10 % par rapport à l’édition de l’année dernière. Toutefois, le taux de participation a un peu baissé le 23 et le 24, si on le compare avec celle de 2014.

Les cinéphiles étaient au nombre de 2,6 millions à profiter de cette édition. Le Centre national du cinéma ou CNC a déclaré que les Français fréquentent de plus en plus le cinéma, avec 28,5% sur un an en février, à 22,5 millions d’entrées. Si l’on porte la comparaison sur les deux premiers mois de l’année, on a pu voir une hausse de 12,5% par rapport à l’année 2014. Les spectateurs ont bien aimé les comédies populaires françaises. Sans surprise, le film qui a été le plus sollicité depuis 14 semaines déjà, est La Famille Bélier. Joué par la jeune Louane Emera, ce long métrage a fait augmenter 44 % sur sa fréquentation. En effet, plus 153.173 spectateurs supplémentaires se sont rendus au cinéma pour le voir. Ce film a généré 7,2 millions d’entrées.

2,6 millions de spectateurs ont profité de cet événement l’année dernière comme en 2013. Richard Patry, président de la FNCF a affirmé que le Printemps du cinéma en France est une pratique déjà bien installée, avec une familiarité assez exceptionnelle. Premier parc cinématographique en Europe, la France dispose de 5587 salles réparties dans 2025 cinémas, et se place en quatrième position après la Chine, les États-Unis et l’Inde.