Audiovisuel : Quelles sont les tendances à venir ?

Pour la 22e journée NPA-Le Figaro, NPA conseil a proposé les tendances qui influenceront le monde du numérique et des médias.

L’entrée du très haut débit ainsi que du mobile dans le domaine de l’audiovisuel (location audiovisuel lyon ici) provoque des investissements conséquents de la part des opérateurs de réseau afin d’accroitre la couverture haut débit. Pour 2010, il n’y avait que 2% de Français qui ont souscrit à un abonnement au très haut débit fixe. Mais en 2014, ce chiffre est passé à 11%. D’ici quelques temps, les nouvelles technologies en matière de vidéos immersives vont favoriser davantage le développement du très haut débit.

En outre, l’utilisation de la TV en ligne française s’est également développée ces derniers temps. Ainsi, s’il y avait 2.1 milliards de vidéos visionnées en 2011, ce chiffre est monté à 6 milliards en 2015, ce qui correspond à une hausse de 38%.

Ce fort développement entraine évidemment une grande croissance économique dans le monde de l’audiovisuel. En effet, les acteurs numériques français n’ont cessé de s’accroitre depuis ces dernières années. Par contre, la croissance du secteur publicité jusqu’en 2018 s’annonce faible, ce qui contraint notamment les chaines de télé à réduire leurs coûts de grille.

D’après une analyse des réformes européennes en cours, on peut prévoir un marché numérique unique pour toute l’Europe. D’autres réformes pourraient également être adoptées comme la modification du droit d’auteur, la réforme concernant la protection des données privées, le déblocage du géoblocking, la mise en place d’un continent connecté et la gestion des plateformes. En outre, l’évolution des nouveaux formats publicitaires et des applications mobiles sera au cœur de la visibilité en ligne. Mais à noter que le développement des dispositifs de blocages des publicités provoque des difficultés au sein des médias et des marques.

Selon le rapport de PageFair, publié en août dernier, on compte actuellement 198 millions d’utilisateurs d’adblocks, ce qui équivaut à une hausse de 41% par rapport à 2014. D’après l’étude de la NPA conseil concernant les titres principaux de la presse en France, le réseau social Facebook représente 12% du trafic. Cela confirme donc que la tendance s’oriente davantage vers les réseaux sociaux.